lettre84 - page 7

|
7
actua l i tés
Pierre Cardin a présenté le 30 novembre dernier à l’Institut de France, devant les
membres de l’Académie des beaux-arts, un défilé-rétrospective de « sculptures
vivantes » retraçant ses soixante-dix ans de carrière...
Q
ui pouvait croire qu’un jeune homme de 23 ans, arrivant seul à Paris en novembre 1945
avec une seule lettre de recommandation pour le couturier Paquin, connaîtrait pareil destin
et un tel honneur, défiler sous les lambris de la grande salle des séances de l’Institut de France ?
Premier couturier à rêver du futur, Pierre Cardin a vécu une success-story d’autant plus extraordi-
naire qu’elle est celle d’un homme parti de rien, qui doit sa réussite à son travail et à sa créativité.
De la robe bulle au costume Mao, de la combinaison cosmocorps à la mode unisexe, de la
chasuble à découpe hublots à la robe moulée en fibres synthétiques (la Cardine), Pierre Cardin
a toujours témoigné d’un appétit féroce pour l’expérimentation. Toutes ses formes construisent
des silhouettes géométriques à base de ronds et de triangles, leur volume sculptural imposant
au corps de s’y adapter.
Couturier visionnaire, ses collections d’une coupe impeccable associent toujours inventivité et
sens du détail.
Précurseur, Pierre Cardin a été également le premier couturier à défiler dans un grand magasin,
à s’implanter en Chine, à formaliser un système de licence, à accoler une griffe et un style haute-
couture au vêtement masculin et à faire de son nom une marque connue dans le monde entier !
Jean-Pascal Hesse
Photos Juliette Agnel
DE PIE
RRE CARDIN
1,2,3,4,5,6 8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,...40
Powered by FlippingBook