lettre83 - page 38

38
|
actua l i tés
Parutions
Kuwait. Un désert en feu
de
Sebastião Salgado
,
aux éditions Taschen.
Document majeur de l’histoire moderne
autant qu’extraordinaire recueil de
photographie, Kuwait. Un désert en
feu est la première monographie consacrée à l'exceptionnelle
série réalisée par Sebastião Salgado en 1991 sur la catastrophe
humaine, économique et environnementale de l’incendie des
puits de pétrole au Koweït.
Le Professeur Marcel Proust
de
François-Bernard Michel
,
aux éditions Gallimard.
Pas d’erreur dans le titre de ce livre. Si Adrien
et Robert Proust, père et frère de Marcel,
étaient bien professeurs, Marcel Proust mérite
le même qualificatif. S’il n’avait pas le statut
de professeur de littérature ni de professeur de médecine,
il en détenait cependant les compétences, étant doté d’une
perspicacité supérieure à celle de ses professeurs parisiens,
soignants sans vrais remèdes – son père inclus.
Deux lettres à un jeune architecte
de
Paul Andreu
, illustrations de l’auteur,
aux éditions Fata Morgana.
En 1999, Paul Andreu est sollicité pour
donner une conférence sur ses idées et son
travail d’architecte. Plutôt que de dresser
une liste laborieuse de ses projets passés ou
de se perdre dans des théories oiseuses sur
l’architecture il écrit, clin d’œil à Rilke, une lettre dédiée aux
jeunes architectes pleins de désirs et de questions. Seize ans plus
tard, il rédige une nouvelle lettre dans la même veine. Éditées en
un seul volume et accompagnées de nouveaux dessins, ces deux
lettres forment un dialogue où le Paul Andreu d’aujourd’hui
répond à celui d’alors.
Dictionnaire amoureux de l'architecture
par
Jean-Michel Wilmotte
, aux éditions Plon.
Un grand architecte nous parle à la fois de
son métier et des chefs-d'œuvre que cet art
a fait naître. Il nous invite à une promenade
sentimentale et culturelle qui va des aspects
concrets de sa pratique professionnelle aux
rapports de l'architecture avec les arts plastiques, la musique,
le cinéma, l'artisanat [...].
Exposition
Bibliothèque Paul-Marmottan
« Merveilleuses
Serres d’Auteuil... »
Photographies de
Jean-Christophe Ballot
Par
Robert Werner
, correspondant
de l’Académie des Beaux-Arts
Une œuvre en fonte dédiée aux plantes... Une exposition
remarquable à plus d’un titre puisqu’elle nous montre la
beauté d’un jardin botanique ouvert au public dans le Bois
de Boulogne à Paris - voulu par Louis XV et déjà décoré de
serres -, et nous fait admirer son réaménagement à la fin du
xix
e
siècle. Transformation particulièrement réussie sous la
conduite de Jean Camille Formigé (1845-1926), alors architecte
en chef des Promenades et Plantations de la Ville de Paris en
charge de créer, là, un lieu de production horticole. Il mènera
ce travail avec passion, entre 1895 et 1898, agrémentant le
futur Jardin des serres d’Auteuil, organisé autour d’un vaste
parterre à la française, de cinq serres principales dont la plus
grande constitue une prousse technique. Les armatures en
fonte, peintes en bleu turquoise, dominent une fontaine ornée
du haut-relief en pierre de la
Bacchanale
de Jules Dalou et des
mascarons d’Auguste Rodin. En 1998, le jardin et une partie des
bâtiments sont inscrits sur la liste des monuments historiques.
Mais le projet décidé par la Fédération Française du Tennis en
2011 prévoyant l’extension, sur plusieurs hectares, du stade
Roland-Garros suscite, depuis, des tensions, des polémiques,
une longue et âpre bataille juridique, la surface de ce parc
ayant déjà été amputée d’un tiers en 1968 par la construction
de l’échangeur d’Auteuil et du boulevard périphérique. Elle
oppose la FFT et la municipalité aux riverains, aux écologistes
et aux associations de défense du patrimoine en lutte pour
la préservation du jardin et des serres chaudes aux riches
collections botaniques. Cependant, la nouvelle extension
du stade se poursuit malgré l’action en justice au nom du
« droit d’auteur » des héritiers de la famille de Jean Camille
Formigé - membre de l’Académie des Beaux-Arts en 1920 -, avec
l’arrachage de plusieurs arbres et la destruction de serres...
Oui, à voir cette belle exposition, avons-nous jamais eu une si
grande envie de les sauvegarder ? 
Jusqu'au 21 janvier 2017
Bibliothèque Paul-Marmottan
7, place Denfert-Rochereau, Boulogne-Billancourt
1...,28,29,30,31,32,33,34,35,36,37 39,40
Powered by FlippingBook