lettre82 - page 39

|
39
La collection des tableaux du roi Louis XIV est connue par un inventaire (publié pour la première fois seulement
en 1987) rédigé par le peintre Charles Le Brun, à la mort du ministre Colbert ; l’inventaire comporte 483 tableaux.
U
ne quarantaine seulement proviennent des collections de Louis XII et de François Premier (Henri II, Henri III, Henri IV,
et Louis XIII s’intéressèrent assez peu aux tableaux de chevalet). Trois cents tableaux environ de cet inventaire royal
sont conservés au Musée du Louvre, une centaine dans les grands musées de province français (des envois du Louvre à partir
du début du xixe siècle).
Bien conseillé par son surintendant, Louis XIV acquit donc en l’espace d’un peu plus de 20 ans quatre cents tableaux environ.
Une historienne, Adeline Hulftegger a prouvé que les numéros donnés aux tableaux par Charles Le Brun, le garde des tableaux
du Roi dans cet inventaire, sont des numéros d’ordre, c’est-à-dire que Le Brun n’inventorie pas des tableaux. Grâce à ces
numéros, on a pu reconstituer l’historique de nombreuses œuvres (tel tableau provient du Cabinet Jabach et non pas de la
collection du cardinal Mazarin... ).
Colbert a su acheter pour le Roi des collections entières (Jabach, Oursel, La Feuille, pour ne citer que quelques exemples) ou
a su profiter des occasions qui se présentaient à lui (la disgrâce de Fouquet, la mort du cardinal Mazarin, l’exécution du roi
Charles I
er
d’Angleterre qui met sur le marché des chefs-d’œuvre de la peinture européenne...). Ainsi, Louis XIV acquit de
nombreux chefs-d’œuvre de la peinture vénitienne
(
illustration
)
(plus de cinquante Titien, Tintoret et Véronèse), quelques
toiles flamandes (Bril, Momper, Rubens), un seul Rembrandt (l’Autoportrait, inv. 1747, Paris, Musée du Louvre) et enfin de
nombreuses toiles de l’école bolonaise, des Carrache jusqu’à G. Renio.
Les recherches sur la collection de Louis XIV doivent se poursuivre : de nombreux historiques sont encore inconnus, une
petite centaine de tableaux (oubliés dans des réserves de musées ?) restent à retrouver.
Grande salle des séances, le 2 mars 2016
En haut : Titien (1488-1489/1576),
Le Transport du Christ au tombeau
, vers 1520, Paris, Musée du Louvre (inv. 749).
Le numéro d’ordre dans l’inventaire Le brun (n°46) indique que cette œuvre provient de la première collection du banquier Jabach qui la vend au roi en 1662.
communi cat ion
LA COLLECTION DE TABLEAUX
DU ROI LOUIS XIV 
Par
Arnauld Brejon de Lavergnée
, Conservateur général, ancien directeur des collections
du Mobilier national, correspondant de l’Académie des Beaux-Arts
1...,29,30,31,32,33,34,35,36,37,38 40
Powered by FlippingBook