lettre82 - page 35

|
35
Bru
no Barbey
Bruno Barbey est né au Maroc en 1941. Il étudie la photographie
et les arts graphiques à l’École des Arts et Métiers de Vevey, en
Suisse (1959-1960). Il rejoint à 25 ans l’agence Magnum aux
côtés d’Henri Cartier-Bresson. Parcourant le monde depuis plus
d’un demi-siècle, Bruno Barbey a couvert nombre d’événements
majeurs de l’histoire contemporaine récente, notamment la
guerre des 6 Jours en 1967, Mai 68, la Révolution culturelle en
Chine, la Pologne de Solidarnosc, la guerre du Vietnam. Bien qu’il
ne se soit jamais considéré comme un photographe de guerre,
il a couvert les guerres civiles au Nigeria, au Moyen-Orient,
au Bangladesh, au Cambodge, en Irlande, en Irak et au Koweït
(Guerre du Golfe). Son travail, largement diffusé dans la presse,
a été publié dans les plus grands magazines tels que Time,
Newsweek, Paris Match, Stern, National Geographic, etc. a été
récompensé par de nombreux prix. Bruno Barbey est notamment
connu pour son utilisation libre et harmonieuse de la couleur.
Exposées dans le monde entier, ses photographies font partie
des collections de nombreux musées.
Photo Hermine Videau Sorbier
ÉLECTIONS
Dix ans après la création de la section de Photographie à
l'Académie des Beaux-Arts et l'élection de Lucien Clergue
et Yann Arthus-Bertrand, la section accueille aujourd'hui
trois nouveaux photographes, élus en séance plénière le
13 avril : Sebastião Salgado au fauteuil précédemment
occupé par Lucien Clergue (1934-2014), Bruno Barbey au
fauteuil n°3 (nouveau fauteuil), et Jean Gaumy au fauteuil
n°4 (nouveau fauteuil). Par ailleurs, depuis le 1
er
juin,
la section de Gravure accueille en son sein la première
femme graveur, Astrid de la Forest.
Jea
n Gaumy
Né en 1948, Jean Gaumy intègre en 1973 l’agence Gamma à
la demande de Raymond Depardon ; en 1975, il initie deux
reportages au long terme sur des sujets jamais encore traités en
France, le milieu hospitalier (L’Hôpital, 1976) et carcéral (Les
Incarcérés, publié en 1983). Il rejoint l’agence Magnum en 1977.
Il réalise en 1984 son premier film, La Boucane, et commence
un cycle d’embarquements hivernaux à bord de chalutiers qu’il
poursuivra jusqu’en 1998 et qui donnera lieu en 2001 à la publi-
cation du livre Pleine Mer. Il réalise de nombreux reportages en
Afrique, en Amérique centrale et au Moyen-Orient. Son premier
voyage en Iran se déroule lors de la guerre avec l’Irak en 1986,
où il prendra une photo devenue célèbre de femmes iraniennes
s’exerçant à tirer pendant la guerre Iran-Irak. Il se rendra dans
ce pays jusqu’en 1997.
Après Jean-Jacques, chronique du bourg d’Octeville-sur-Mer
vue par les yeux de l’« idiot du village » en 1987, il réalise son
troisième film, Marcel, prêtre, en 1994, tourné en plusieurs années
à Raulhac, dans le Cantal. Dès 2005, il engage les repérages et le
tournage du film Sous-Marin (2006) pour lequel il passe quatre
mois en plongée lors d’une mission à bord d’un sous-marin
nucléaire d'attaque, et repart en 2010 à bord du plus récent des
navires dédié à la dissuasion nucléaire. Il a reçu le prix Nadar en
2002 pour Pleine Mer puis en 2010 pour D’après nature, une série
de paysages de montagne.
Photo Hermine Videau Sorbier
1...,25,26,27,28,29,30,31,32,33,34 36,37,38,39,40
Powered by FlippingBook