lettre82 - page 10

10
|
P
ourquoi ce titre qui peut paraître prétentieux ? Uniquement
pour exprimer ma joie et ma chance...
J’ai commencé ma carrière d’artiste par la tapisserie (parcours tout
à fait inhabituel), à la suite d’une rencontre imprévue avec Jean
Lurçat à Saint-Céré en 1952. Avec son enthousiasme légendaire,
à la fin de l’entretien, il m’avait convaincu de créer des cartons et
de les faire tisser... Ce que je fis, alors que j’étais à la recherche de
mon « écriture » artistique personnelle, tiraillé par des tendances
parfois diamétralement opposées, curieux d’explorer de multiples
voies étranges, insolites, mais dont les deux principales étaient
l’abstraction géométrique et l’abstraction lyrique.
Longtemps, la création d’une Biennale internationale de la tapis-
serie avait été souhaitée par Jean Lurçat, qui désirait qu’elle eût
lieu en France. Mais pour des raisons très clairement expliquées
par Gérard Denizeau dans son livre Denise Majorel, une vie pour
la tapisserie, le Centre International de la Tapisserie Ancienne et
Moderne (CITAM) fut fondé à Lausanne, et Lurçat, l’initiateur,
sera le Président de ces Biennales
D’emblée, il écarte tout malentendu quant à la nature des œuvres
présentées : « On entend par tapisserie murale des œuvres origi-
nales à tirage limité, qui sont tissées à la main et dont le tissage
est contrôlé par l’artiste créateur du carton ».
La première Biennale Internationale de la Tapisserie ouvrira
ses portes le 15 juin 1962. J’ai eu la chance de faire partie des
douze artistes français invités à y participer, j’étais le plus jeune
représentant de cette section. Je n’avais jamais revu Lurçat ni été
en rapport avec lui depuis Saint-Céré en 1952... Par la suite, je
fus de nouveau invité à la 4
e
Biennale en 1969, et à la 5
e
en 1971.
Pour concourir, il fallait envoyer une maquette à Lausanne, afin
de la soumettre à un jury international. Et lorsqu‘après plusieurs
semaines arrivait le verdict dans l’enveloppe jaune du CITAM,
avant de l’ouvrir, l’angoisse était à son comble !
Cependant, rapidement, avant même que ne commence la 2
e
Biennale, les notions de « broderie » et d’espace furent évoquées
par Pierre Pauli, commissaire général du CITAM. Et de murale
Artistes français invités à participer aux Biennales de
la tapisserie de Lausanne de :
1962 (1
re
)
1969 (4
e
)
1971 (5
e
)
Maurice André
Pierre Daquin
Brassaï
Le Corbusier
Émile Gilioli
Marie-Thérèse Codina
Louis-Marie Jullien Alfred Manessier
Geneviève Dupeux 
Jean Lurçat
Georges Mathieu
Thomas Gleb
Mathieu Matégot
Yves Millecamps
Étienne Hajdu
Yves Millecamps
Jacques Plasse Le Caisne Hans Hartung
René Perrot
Mario Prassinos
André Masson
Jean Picart le Doux Jean Rivier
Jean Messagier
Mario Prassinos
Michel Seuphor
Yves Millecamps
Marc Saint-Saëns
Claude Sthaly
Aurelie Nemours
Michel Tourlière
François Stahly
Serge Poliakoff
Robert Wogensky
Michel Tourlière
Mario Prassinos
Victor Vasarely
Claude Sthaly
François Sthaly
Raoul Ubac
1,2,3,4,5,6,7,8,9 11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,...40
Powered by FlippingBook