La lettre de l'Académie des beaux-arts - page 36

36
|
Parutions
Un Corbusier par François Chaslin
(Éditions du Seuil).
« Ce livre n'est pas une biographie,
il en existe. Ce n'est pas un travail
universitaire : ils pullulent et il n'y a pas
d'architecte au monde dont la connais-
sance soit à ce point nuancée, indiscrète
même. J'aurais pu faire un livre mieux
architecturé, bien sûr, plus construit, plus
clair, lumineux. Radieux et de grandeur
conforme. Mais je n'ai pas souhaité, ou je n'ai pas pu. C'est un
tas de choses, plutôt. Un tout-venant de pépites et de caillasses
ramassées dans les méandres d'une vie où elles s'étaient
déposées. Je n'ai pas voulu attenter à la légende, trop y toucher.
Simplement rompre quelques enchantements. Ce n'est pas un
réquisitoire. Ce n'est pas un procès mais un portrait. Un portrait
qui tente de multiplier les angles de vue et d'ouvrir la perspec-
tive sur un objet trop célébré et devenu immuable, marmoréen
en un sens ou peut-être bétonné : l'architecte Le Corbusier. Un
portrait incomplet, avec des corrections, des remords et des
sautes d'humeur, un portrait fragmenté, une peinture par petites
touches, à facettes, à contrastes, incluant dans le motif des
lettres anciennes, des papiers collés, des coupures de journaux,
des moments poétiques, quelques mochetés. En arrière-plan,
comme dans la peinture ancienne, se déploie un panorama avec
un fleuve, le cours d'une histoire que l'on déclarera glorieuse par
commodité mais qui révèle un paysage plus irrégulier, maréca-
geux et tragique qu'on ne l'avoue : la France. C'est un portrait
que j'ai voulu en tout point exact mais qui pourra choquer les
architectes, les croyants du moins. »
Parution de l'ouvrage
Gilbert Amy : le
temps du souffle
aux Éditions Symétrie
(textes et essais sur sa musique réunis par
Pierre Michel).
Décoration
Paul Andreu
a été élévé à la distinction de Grand'Croix dans
l'Ordre National du Mérite.
ac tua l i tés
Au cours de sa séance plénière du mercredi 27 mai 2015,
l’Académie des Beaux-Arts a élu Philippe Garel au fauteuil
précédemment occupé par Georges Rohner (1913-2000),
dans la section de Peinture.
N
é en 1945 à Trébeurden en Bretagne,
Philippe Garel
étudie entre 1962 et 1968 à l’École des Beaux-Arts de
Quimper, de Rennes et de Paris. Dans les années 1980, il réalise
des sculptures monumentales, commandes publiques ou
privées, tout en poursuivant la création de multiples objets nés
de son imagination foisonnante. De 1980 à 2005, il enseigne à
l’École régionale des Beaux-Arts de Rouen.
Peintre, dessinateur, sculpteur, mais également décorateur,
Philippe Garel est un artiste complet. Il travaille la peinture à
l'huile, à la manière des maîtres qu'il admire, mais également le
fusain et le pastel qu'il prépare lui-même pour bénéficier d'une
gamme de couleurs plus subtile. Il réalise de nombreuses séries
de natures mortes, de portraits et de paysages, parmi lesquelles
on peut citer les « Portraits d’Afrique » (1995-2000) nés de son
imaginaire africain, les « Panoratomiques » (2006-2008), et plus
récemment « Marées basses », les « Inondations », ainsi que de
grands « Paysages de neige » (2010-2011).
Ses œuvres sont régulièrement exposées dans des galeries en
France et en Europe.
ÉLECTION
1...,26,27,28,29,30,31,32,33,34,35 37,38,39,40
Powered by FlippingBook