La lettre de l'Académie des beaux-arts - page 14

14
|
doss i er
C
es quelques réflexions s’inscrivent dans la continuité d’un
discours que j’avais prononcé lors de la rentrée solennelle
des cinq Académies en octobre 2011, qui avait pour thème « Le
Virtuel ».
Je n’évoquerai pas la virtualité des projets utopiques des
architectes révolutionnaires du xviii
 e
siècle, notamment ceux
d’Etienne Louis Boullée ou de Jean-Jacques Lequeu, ni les « archi-
tectures de papier » de l’époque soviétique, car la virtualité
architecturale dont je veux parler est d’une autre nature, elle est
apparue depuis une quinzaine d’années grâce à l’ordinateur.
En effet, de l’outil informatique ont émergé des espaces virtuels
dont les architectes ont nourri leurs projets. De ces recherches,
de ces tâtonnements, de ces jeux, sont nés des formes, des
volumes, de nouveaux espaces architecturaux qui apparaissent
comme étrangers à des préoccupations fonctionnelles, à toute
considération technique, à toute logique constructive, à toute
opérationnalité immédiate. C’est ainsi qu’Antoine Picon, archi-
tecte et historien, a pu dire : « … l’utilisation de l’ordinateur afin
de produire des formes nouvelles et spectaculaires ne constitue
qu’un aspect d’une dynamique de beaucoup plus grande ampleur,
de même que l’invention de la perspective à la Renaissance était
liée à des questions plus vastes que la seule recherche de la
régularité géométrique ».
Ces formes ont l’apparence, sur l’écran, de volumes liquides
qui flottent dans un environnement d’illusion, volumes virtuels
sans attaches avec un quelconque territoire, une quelconque
géographie. Ces formes, ces volumes ont la fluidité des formes
« molles ». Je ne résiste pas, ici, à citer cette réponse de Salvador
LE BAROQUE INFORMATI
Par
Aymeric Zublena
, membre de la section d’Architecture
Hôpital de Monselice (Italie), Aymeric Zyblena, architecte.
L’architecture se caractérise par le concept d’horizontalité.
Cette disposition volumétrique propre à de nombreux
hôpitaux contemporains répond à la volonté d’organiser
par « plateaux » les fonctions médicales majeures, telles que
consultations, diagnostics et interventions.
1...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,...40
Powered by FlippingBook