La lettre de l'Académie des beaux-arts - page 11

|
11
publique ou administrative, adressé rue du Louvre, et « l’usine »,
où s’opère le travail postal proprement dit (tri, distribution du
courrier et transbordement des dépêches) qui s’organise en cœur
d’îlot et s’ouvre sur les trois autres rues.
Ces deux entités programmatiques sont chacune structurées
autour d’une cour centrale afin de traiter les besoins spécifiques
de chaque activité en éclairage et ventilation naturelle. Ainsi,
l’hôtel des Postes s’organise en U autour d’une cour à partir du 1er
étage, garantissant l’éclairage naturel zénithal (par le biais d’une
verrière) de la grande salle des Guichets, située en jonction entre
l’hôtel et « l’usine ».
L’immeuble de la Poste aujourd’hui
« Le service est modifiable, les besoins relatifs peuvent varier, et
le mieux est d’établir les divisions selon qu’elles seront nécessaires
[et] qu’on puisse facilement déplacer »
2
Conçu comme un outil évolutif et flexible, l’hôtel des Postes
a traversé près d’un siècle et demi d’histoire en révélant sa
capacité à se transformer et répondre aux nouveaux usages de
l’administration postale, au travers de diverses campagnes de
modernisation plus ou moins heureuses du point de vue de leur
réalisation. Confronté à la modernisation du mode de locomotion,
avec la substitution de l’automobile aux véhicules hippomo-
biles, à l’intensification des échanges postaux, télégraphiques
et téléphoniques, à la mécanisation des activités postales et à
l’accroissement des besoins en surfaces utiles, l’hôtel des Postes a
fait l’objet de grandes campagnes de travaux, principalement dans
les années 60 à 80.
Ainsi, le grand volume du rez de chaussée de l’usine fut ainsi
complètement entresolé pour permettre le stationnement des
véhicules postaux, modifiant les proportions des façades qui
étaient autrefois largement percées de généreuses arcades,
éclairant et aérant le rez-de-chaussée et le sous-sol, et nécessitant
la création d’une rampe obstruant aujourd’hui encore le passage
Gutenberg. La création de nouvelles circulations verticales a par
ailleurs modifié le volume de la cour de l’hôtel des Postes et les
interventions dans la grande salle du public firent disparaître à la
vue des utilisateurs la verrière et les décors d’origine.
Enfin, dans les années 70, un incendie ravagea en partie la toiture
de l’immeuble, et les grands combles qui éclairaient à l’origine
les deux corps de bâtiments parallèles aux rues Étienne Marcel
et Gutenberg (épais de 31 m. chacun) furent remplacés par une
toiture terrasse restructurant significativement l’immeuble d’ori-
gine. Mettant en œuvre l’approche pragmatique, fonctionnaliste,
quasi physiologiste de l’architecture, qui est celle que l’architecte
enseigne à l’École des Beaux-Arts de Paris et théorise dans son
traité Éléments et théorie de l'architecture, Guadet conçoit un
prototype organisé sur cinq niveaux (du sous-sol au troisième
étage), parvenant, grâce à la parfaite maîtrise des sciences
ATION
1...,2,3,4,5,6,7,8,9,10 12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,...40
Powered by FlippingBook