La lettre de l'Académie des beaux-arts - page 10

10
|
LA POSTE DU
HISTOIRE
Par
Dominique Perrault
,
membre de la section d’Architecture
L
’immeuble conçu et réalisé par Julien Guadet s’insère
parfaitement dans la typologie des nouvelles artères hauss-
manniennes. Développant une façade en pierre de taille avec des
travées réglées par de puissants contreforts et des avant-corps de
bâti en légère saillie, marquant les quatre angles du nouvel îlot,
l’hôtel des Postes est monumental, occupant un emprise de près
de 6 500 m², et une surface de planchers de près de 32 000 m².
Dans l’esprit de Guadet, si l’hôtel des Postes « est un outil »,
et « a beau n’être qu’une usine comme fonctionnement », c’est
également un monument de la République, ce qui explique le
choix d’édifier toutes les façades sur rue en pierre, la noblesse
du matériau marquant la présence physique d’un bâtiment
remarquable dans le nouveau cœur de Paris.
Cette double situation fonde le projet de Guadet, qui la traduit
tant dans la spatialité que dans la matérialité même de l’édifice.
Ainsi, entre « l’usine » et « l’hôtel administratif », non seulement
l’altimétrie des planchers et l’ampleur des volumes intérieurs
varient, mais le système constructif en lui-même est différent.
Tandis que les planchers métalliques des bâtiments de la rue
du Louvre se raccordent aux murs en maçonnerie, la structure
métallique de l’usine, franchissant de grandes portées, repose sur
des colonnes de fonte en applique sur les façades sur rue.
Ainsi, derrière l’apparente unité du monument, existe en réalité
une véritable indépendance aussi bien architecturale que fonc-
tionnelle et organisationnelle entre l’hôtel des Postes, à vocation
doss i er
LOUVRE :
D’UNE RÉVÉL
Un hôtel des Postes est un outil, rien qu’un outil. Les besoins
industriels de la poste varient constamment, non seulement
l’importance totale de l’outil varie, mais encore la proportion
de ses parties. [...] Et cet outil, quel qu’il soit, ne fera qu’un
temps, et un temps assez court. Il durera tant qu’il correspondra
aux besoins industriels à satisfaire [...]. Un hôtel des Postes, si
important qu’il soit, est par définition un édifice provisoire, en
tout cas transformable. »
1
Perspective vue de la rue du Louvre (1
er
arrondissement) et
intérieur de l'hôtel des Postes. Dominique Perrault, architecte.
© Dominique Perrault Architecture / Adagp
1,2,3,4,5,6,7,8,9 11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,...40
Powered by FlippingBook